Sélectionner une page

L’ONG Mensen a mis en place un label pour permettre aux femmes de mieux vivre leurs périodes de menstruation sur leur lieu de travail.

Il y a celles pour qui les règles passent comme une lettre à la poste.Celles qui souffrent de syndromes prémenstruels. Celles encore qui saignent abondamment, mais font bonne figure, parce que « qui ne souffre pas ? ». Celles, enfin, qui n’ont d’autre choix que de se mettre en arrêt maladie, un ou deux jours tous les mois. Toutes ont un point commun : aucune, à quelques rares exceptions, n’aurait l’idée d’aller demander à son patron une adaptation de son temps de travail ou juste un distributeur de serviettes et de tampons dans les toilettes.

Quand il y pense, Patrik Arnesson, PDG de la start-up Forza Football, installée à Göteborg, en Suède, a presque honte. « Ne pas mettre de protections hygiéniques dans les W.-C., c’est un peu comme s’il n’y avait pas de papier. » Depuis quelques mois, tous ceux de sa compagnie, créatrice d’une application consacrée au football, en sont équipés.

Source : https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/11/15/si-je-souffre-d-un-syndrome-premenstruel-je-peux-le-dire-et-rentrer-chez-moi-en-suede-des-entreprises-regles-friendly_6019296_4500055.html